8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 17:26

Comme beaucoup d'entre nous, je suis sous le choc depuis hier midi. Je n'arrive pas à me décrocher de l'actualité tant que je suis éveillée, je suis tendue à m'en donner mal à la tête. Mais je ne peux pas fermer l'onglet du live du journal Le Monde, je le rouvre toujours aussitôt.

 

L'article d'hier est sorti à 9h, j'ai regretté plus tard sa sortie ce jour-là, mais je ne pouvais pas non plus le retirer sachant qu'il avait déjà été lu. Parler bijoux ou autre un jour pareil, je le ressens pourtant comme quelque chose de déplacé. Je l'ai introduit avec ce même malaise hier soir sur Facebook, mais tout le monde n'arrive pas sur mon blog par ce biais.

Or je ne me voyais pas non plus passer à l'article suivant pour parler manucure ou cosmétiques en faisant comme si de rien n'était. Les articles en une de Hellocoton, tous sur ce sujet (même pour des blogs de cuisine), ne m'ont pourtant pas donné envie de cliquer. Alors je ne me voyais pas rédiger un billet là-dessus... pour redire la même chose, l'évidence ?

 

J'ai donc avant tout créé une bannière que vous aurez remarquée, avec le slogan le plus répandu et quelques ajouts à ma sauce parce que ces 3 mots ne me suffisent pas sur le sujet.

 

Alors pourquoi un article finalement ?

Il y a ceux qui disent "la vie continue" et reprennent leur existence comme avant, je n'en suis pas encore là. Mais j'ai des impératifs. Parmi ceux-là, m'occuper du cheval que j'ai en demi-pension depuis 4 ans : avec son vieil âge, un travail régulier est indispensable. Mais je n'avais pas le coeur à monter. Pas le coeur à le "travailler" à pied. Je risquais de ne pas me donner à fond et de lui faire passer un sale moment, ainsi qu'à moi. Aujourd'hui, j'ai donc voulu une séance câlin et complicité.

Bijoux 0810

Et il a tout compris. Tout de suite. Il était à l'autre bout du pré, mais le temps que je me gare et descende de la voiture il avait passé son nez par-dessus la barrière ; lui, le ventre sur pattes qui veut généralement brouter jusqu'au bout.

Puis on a commencé notre séance et j'ai senti de suite à quel point il était réceptif aujourd'hui et restait proche de moi. J'ai posé mon téléphone dans un coin et j'ai filmé.
Quand j'étais contre lui, je me suis demandée comment je me sentais, j'ai cherché des mots à mettre sur tout ça... Je me suis dit plus que jamais, que pour construire quoi que ce soit avec un cheval, il faut du respect, de la confiance, et de l'amour mutuels. Dans cette relation entre une proie et un prédateur, c'est une attention de chaque jour, c'est un équilibre fragile. RESPECT. CONFIANCE. AMOUR. C'est ce qu'il faut aussi entre les Hommes. C'est tout ce qu'il faut.

 

Après ça... On a le droit d'être encore sous le choc, de se sentir mal. Mais accordez-vous une trêve : faites ce que vous aimez un moment, plongez-vous dedans entièrement, emplissez-vous de ça et de ce que ça vous apporte.

Pour ma part, je débranche toutes les news pour ce soir. Je reste dans ma bulle magique. La situation ne changera pas parce que je ne suis pas au courant.

 

A mon loulou : merci pour ce moment magique, ce réconfort débordant et ces rires que tu m'as donnés.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by MischievousFairy - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Aurélie 08/01/2015 20:14

Merci à Filou et merci aussi à toi pour les mots et les images Fanny...

MischievousFairy 08/01/2015 20:17



:) pas de quoi ma belle.



Acheter des facéties

banniere-shoppy

Quelle fée se cache ici?

Mes inspirations

pin

Rechercher Une Facétie

Lire Les Facéties Par Types